Terminus avec Johnny Hallyday

Affiche de Terminus avec Johnny HallydayEn 1986, sort le film Terminus avec Johnny Hallyday en tête d’affiche. Ce film d’anticipation franco-allemand, réalisé par  Pierre-William Glenn, raconte l’histoire d’un jeu qui consiste en une course de camion.

Les scénaristes, Glenn et Patrice Duvic, ont imaginé un univers apocalyptique proche de celui de Mad Max. Dans une Europe futuriste plongée dans le chaos par des multiples guerres, un camion qui répond au doux nom de Monstre, piloté par Gus, une jeune femme, est poursuivi par une horde d’assaillants, les Gris.

Elle doit tenter de rejoindre Terminus, une base en plein désert, mais est arrêtée par les poursuivants. Manchot, joué par Johnny Hallyday (les cheveux blancs et en brosse pour l’occasion), prend le relais avec Princess, une petite fille. Ils devront affronter de nombreuses épreuves pour parvenir à Terminus.

La course est en fait un leurre pour permettre au démoniaque Monsieur (un milliardaire abject) de faire entrer le véhicule transportant des foetus clonés dans Terminus. Monsieur veut en effet créer une nouvelle race humaine.

Au delà du film, ce tournage a été une catharsis, une fuite pour Johnny Hallyday qui souhaitait s’éloigner de Paris et de Nathalie Baye. Johnny raconte en toute transparence :

« Terminus, j’accepte de le faire pour fuir Paris. Pour être loin de Nathalie. Nous devons tourner en Hongrie. Ca me va très bien. Quand rien ne va plus sentimentalement, un seul remède : travailler comme une brute pour oublier. Pierre William Glenn n’est pas un inconnu. Diplômé de l’Institut des hautes études cinématographiques, il a été directeur de la photo sur plusieurs films de Truffaut et chef-opérateur aux côtés de Bertrand Tavernier. Je lui fais confiance, d’autant que le budget du film est rassurant : plus de soixante millions de francs, l’un des budgets cinématographiques les plus importants de l’époque…
…On me coupe les cheveux en brosse. On les teint en blanc. J’étais très excité… J’ai vite déchanté ! »

Tony Frank raconte :

« Tout était fait avec des bouts de ficelle. On a frôlé des accidents graves, avec les cascadeurs. Cela a traîné en longueur. Johnny s’est fait berner. On pensait qu’il y aurait plus d’effets spéciaux, et puis l’histoire était faiblarde. »

Il ajoute :

« Au bout de deux mois, on en avait ras le bol. On passait son temps à attendre… Et quand ça a été fini, il a fallu affronter les critiques. Terminus, tout le monde descend… Le verdict que Tony et moi avions pressenti ! Pas de mystère. Dans un spectacle, si je me trompe et que je me casse la gueule, je reconnais mes torts… Glenn a-t-il reconnu les siens ? Un flop magistral… Terminus aura au moins servi à lancer la mode des cheveux ras et blancs »

Voir la bande-annonce du film Terminus

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter gratuite

3 commentaire

  1. j’aimerais savoir si le film terminus avec monsieur Johnny Hallyday est sortie en DVD et si oui ou puis-le trouver.Je vous remercie de bien vouloir m’aider.
    amicalement

    chantal

  2. Je crois qu’il est disponible en import de l’Allemagne mais il n’y a pas d’édition DVD française à proprement parlé du film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *